Les Invasions à l’époque franque

En 420 après J-C, les Alamans franchirent le Rhin et envahirent notre province en la pillant. Sous le règne de Clovis et de ses successeurs, les ducs francs commandèrent en Alsace. Au 7ème et 8ème siècle de nombreux couvents furent fondés : Hohenbourg – Murbach. C’est le temps de Sainte-Odile. Mais c’est seulement sous Charlemagne que notre province retrouva son calme. En 870 Louis le Germain acquit l’Alsace.
Des sarcophages de l’époque mérovingienne ont été trouvés en 1959 près de l’Eglise actuelle avec les tombes  gallo-romaines. En 1807 déjà une vingtaine de monuments funéraires, en dalles à auge, datant de l’époque franque ont été découverts au Sud-Est et au Nord-Est de la tour. Un cercueil en pierre, déterré au cours de l’hiver 1930-1940 a été démoli en 1946.
Il est possible que la Matländergasse (Mailändergasse) date de l’époque de Charlemagne. L’empereur convoquait en effet tous les printemps au mois de mai les Grands de l’Empire, laïcs et ecclésiastiques, pour dénombrer les guerriers et juger les procès importants. Ces réunions étaient appelées « Champ de Mai » (Mailand), et les Carolingiens en tenaient à Ensisheim et à Meyenheim.
C’est à cette époque qu’apparaît pour la première fois dans les documents le nom du village.
D’après une chronique d’Ebersmünster, le couvent de cette localité possédait des biens au 7ème siècle in Sarmenza in banno Regensheim, pour lesquels ils prélevaient la dîme. Dans un document de 817, adressé par Louis le Pieux, roi de France, à l’abbaye d’Ebersheim, il est question de la chapelle de Sarmenza dans le ban de « Regensheim ». Quelle est l’origine du nom du village ? Il peut se composer du préfixe « re » de provenance celtique, qui signifie la demeure, et du suffixe « heim » que les alamans en 420 ajoutèrent au nom de toutes les localités. Le nom semble aussi pouvoir provenir du préfixe « Regis » qui vient du nom latin Rex qui veut dire le roi et auquel les Alamans ont accroché le suffixe « heim ». Sa signification est alors la maison du roi, on peut admettre qu’il se trouvait sur notre territoire une propriété des rois Francs.
A l’époque mérovingienne, le village était propriété des Eticonides, dont faisait partie la famille de Sainte Odile et qui avaient fondé le couvent de Saint Etienne. C’est pour cette raison que Saint Etienne a sans doute été choisi comme patron de l’Eglise. Un fait est certain, le fief « Lehen » de Réguisheim existait dans ces temps anciens.